La blessure actuelle et la torture du Christ

Mise en ligne Déc 16, 2017 par Adrian Ebens dans Evangile éternel Résultats: 286
Traduit par Tina-marie Simon

Plusieurs fois dans le passé, quand j'ai contemplé les souffrances de Christ sur la Croix et que mon cœur est brisé de chagrin pour Celui qui a tant souffert pour nous, je trouverais du réconfort dans la pensée que Christ était maintenant en sécurité dans le ciel. exposé à la torture cruelle qu'il a souffert alors qu'il était ici sur terre.

La Bible parle clairement de la mort ponctuelle de Christ pour purifier nos péchés.

Et presque tout, d`après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n`y a pas de pardon. Il était donc nécessaire, puisque les images des choses qui sont dans les cieux devaient être purifiées de cette manière, que les choses célestes elles-mêmes le fussent par des sacrifices plus excellents que ceux-là. Car Christ n`est pas entré dans un sanctuaire fait de main d`homme, en imitation du véritable, mais il est entré dans le ciel même, afin de comparaître maintenant pour nous devant la face de Dieu. Et ce n`est pas pour s`offrir lui-même plusieurs fois qu`il y est entré, comme le souverain sacrificateur entre chaque année dans le sanctuaire avec du sang étranger; autrement, il aurait fallu qu`il eût souffert plusieurs fois depuis la création du monde, tandis que maintenant, à la fin des siècles, il a paru une seul fois pour abolir le péché par son sacrifice. Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seul fois, après quoi vient le jugement, de même Christ, qui s`est offert une seul fois pour porter les péchés de plusieurs, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l`attendent pour leur salut.  Hébreux 9: 22-28

La Bible déclare que Christ n'a été offert qu'une seule fois pour verser Son sang pour nous. Cela contredit clairement l'enseignement catholique de la transsubstantiation où le sang et le corps du Christ sont offerts des milliers de fois par jour autour du monde dans la messe catholique. La torture physique et la mort du Christ n'ont eu lieu qu'une fois dans la chair. Comme la mort de Christ a eu lieu sur la croix, le mot croix est directement lié à la souffrance et à la mort du Christ. Quand nous parlons de la croix, notre esprit est attiré par cette révélation étonnante de Dieu dans la mort de Son Fils.

Il y a une question critique que nous devons poser en ce qui concerne les souffrances de la croix. Étaient-ce les clous et les coups de fouet qui ont causé l'agonie du Christ sur la croix? Était-ce le battement et la déchirure de sa barbe qui lui causaient tant d'angoisse?

 Ce n’était pas la douleur ou l’ignominie de la croix qui lui causaient cette agonie inexprimable. Le Christ était le Prince des martyrs. Ce qui le faisait souffrir par-dessus tout, c’était de sentir la malignité du péché, dont l’homme a cessé d’apercevoir l’énormité en se familiarisant avec lui. Le Christ constatait la puissante emprise du mal sur le cœur humain, et prévoyait qu’un petit nombre d’hommes seraient disposés à s’y soustraire. Il savait que, sans l’aide de Dieu, l’humanité périrait, et il voyait des multitudes perdues malgré le secours abondant qui leur est offert. {JC 756.2}

L'agonie de la croix pour Christ était un sentiment de la malignité du péché; la capacité du péché d'asservir et de durcir le cœur humain et de le détruire. Son agonie provenait du sentiment qu'il était à la portée des perdus et pourtant la plupart refuseraient d'être sauvés.

La question critique que nous devons nous poser est la suivante. L'angoisse inexprimable des souffrances du Christ concernant la malignité du péché et le sort des pécheurs était-elle limitée à son temps sur la croix physique en bois? Christ ne ressent-il pas ce chagrin même maintenant?

Hébreux 6:6 et qui sont tombés, soient encore renouvelés et amenés à la repentance, puisqu`ils crucifient pour leur part le Fils de Dieu et l`exposent à l`ignominie.

Seul il foulera le sentier; seul il portera le fardeau. La rédemption du monde reposera sur lui qui a dépouillé sa gloire, acceptant les infirmités de la nature humaine. Il voit tout cela et il en souffre, mais il reste ferme dans sa décision. Le salut de la famille humaine réside dans son bras; il étend la main pour saisir la main de l’amour tout-puissant. {JC 92.2}

Chaque péché inflige à Jésus une nouvelle blessure; quand nous regardons à celui que nous avons percé, nous pleurons sur les péchés qui l’ont affligé. De tels pleurs conduisent à renoncer au péché. {JC 289.4}

Le Christ ressent le contrecoup des malheurs de tous ceux qui souffrent. Lorsque de mauvais esprits tourmentent un corps humain, il éprouve les effets de la malédiction; si la fièvre dessèche le courant de la vie, il ressent une intense souffrance. {JC 825.1}

Est-il possible de comprendre les souffrances du Christ? Est-il possible d'imaginer l'agonie de son âme même maintenant? Comme le Christ regarde le jeune homme asservi à l'alcool ou à la drogue et Il tend la main vers lui avec le désir sincère de l'aider, et le jeune homme se détourne de Lui, s'accrochant plutôt à l'autodestruction, ne pouvons-nous pas voir notre Sauveur saisi de tristesse, souhaitant, désir de sauver et pourtant il est repoussé. Christ envoie son Esprit à la jeune femme asservie par la musique et les films du monde qui emplissent son esprit d'égoïsme et de mal, mais il est repoussé, Sa barbe, pour ainsi dire, est arrachée et Il est expulsé de l'âme afin qu'elle peut continuer à se détruire. L'Esprit du Christ cherche à pénétrer doucement dans le cœur des hommes assis dans le pub asservi à l'alcool, regardant les hommes s'écraser les uns sur les autres sur un grand écran et durcir leur âme. Il les supplie de se détourner de leur égoïsme, d'aller prendre soin de leurs familles et de dépenser leurs argent pour des choses dignes. Les hommes commandent un autre verre, racontent une autre blague et rugissent de rire et Christ est à nouveau battu, frappé et expulsé des âmes des hommes.

Savons-nous ce que c'est que d'être mis de côté, piétiné dans le caniveau et craché dessus? Continuerions-nous à nous soumettre à ce genre de traitement? Chaque fois que nous tendons la main, nous sommes humiliés et remplis d'une grande tristesse. Comment le Christ continue-t-il à faire cela pour les hommes et les femmes? Jour et nuit leur tendant la main, les appelant, les suppliant et les repoussant encore et encore. Dans le monde spirituel, il est battu, fouetté et donné des coups de pied, une couronne d'épines est placée sur sa tête et il est frappé avec un bâton et raillé et moqué. Son nom est prononcé en plaisantant et en riant et en silence il se soumet à ce spectacle humiliant. Comment peut-il supporter cela?

Il se refuse. C'est la réalité de la croix.

Matthieu 16:24 Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu`un veut venir après moi, qu`il renonce à lui-même, qu`il se charge de sa croix, et qu`il me suive.

Matthieu 10:38 celui qui ne prend pas sa croix, et ne me suit pas, n`est pas digne de moi.

Notez bien que Christ ne limite pas l'expérience de la croix à Lui-même et ne la limite pas à un seul événement. Les souffrances physiques du Christ, une fois pour toutes, étaient une démonstration miséricordieuse de ce que le Christ vit chaque jour et chaque nuit. Constamment repoussé, battu et humilié.

En saisissant cette réalité, Ésaïe, le prophète de l'Évangile, a écrit sur les souffrances du Christ 700 ans avant qu'il ne vienne sur terre et en a parlé comme d'une réalité présente et passée à son époque.

Esaïe 53:3-4 Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l`avons dédaigné, nous n`avons fait de lui aucun cas. (4) Cependant, ce sont nos souffrances qu`il a portées, C`est de nos douleurs qu`il s`est chargé; Et nous l`avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié.

En 700 av. J.-C., le Christ était un homme de douleur et connaissait le chagrin. Lorsque les hommes se sont cachés de Lui et se sont détournés de Lui avec dégoût, colère et peur, Christ a été blessé et torturé dans Son Esprit. Combien de temps le Christ a-t-il souffert de cette expérience?

Esaïe 63:9 Dans toutes leurs détresses ils n`ont pas été sans secours, Et l`ange qui est devant sa face les a sauvés; Il les a lui-même rachetés, dans son amour et sa miséricorde, Et constamment il les a soutenus et portés, aux anciens jours.

Christ a porté l'humanité pour tous les jours d'autrefois. Il a été blessé depuis les jours d'Adam. Alors que le Christ regardait Adam et Eve manger le fruit et choisir d'expulser son Esprit d'eux, il était blessé et meurtri dans son cœur. C'est pourquoi la Bible nous dit:

Apocalypse 13:8 Et tous les habitants de la terre l`adoreront, ceux dont le nom n`a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie de l`agneau qui a été immolé.

Le mot tué veut dire massacré. Le coeur du Christ a été massacré avec un holocauste d'immenses proportions depuis la fondation du monde. Cette réalité qui était invisible au monde physique a été manifestée avec clémence il y a 2000 ans, afin que tous puissent comprendre ce que Christ éprouvait et continue à expérimenter jusqu'à ce jour. Nous savons que la Loi de Dieu n'a pas été écrite physiquement longtemps après la création du monde et pourtant nous savons que la Loi de Dieu existait. De même, la semence de la croix de Christ a existé depuis la fondation du monde et s'est manifestée physiquement il y a 2000 ans. L'agonie de l'agneau souffrant offert par Adam dans le jardin avec sa famille non seulement pointé vers la souffrance physique et la mort du Christ 4000 ans plus tard, mais a également souligné les souffrances immédiates du Christ ici et là dans le jardin.

Commencons-nous à apprécier la profondeur, le souffle, la hauteur et la longueur de la croix? Commencons-nous à comprendre l'énormité des souffrances du Christ pour nous? Pouvons-nous saisir la profondeur des écrits de Paul quand il a dit:

Galates 2:20 J`ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n`est plus moi qui vis, c`est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m`a aimé et qui s`est livré lui-même pour moi.

Comment Paul pouvait-il dire qu'il a été crucifié avec Christ au moins 20 ans après que cela se soit passé physiquement? C'est parce que Paul est entré dans la communion des souffrances du Christ.

Philippiens 3:10 Afin de connaître Christ, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort, pour parvenir,

Quand le Christ habite avec nous, nous ressentons ce qu'il ressent pour les perdus, nous sentons son esprit et son cœur et ses souffrances et nous sommes soutenus par son renoncement à soi-même motivé par son amour merveilleux.

Mais remarquez quelque chose de plus profond dans les mots d'inspiration

Ce n’était pas la douleur ou l’ignominie de la croix qui lui causaient cette agonie inexprimable. Le Christ était le Prince des martyrs.   {JC 756.2}

Si le Christ est le prince des martyrs alors qui est le Roi des martyrs  qui s'est complètement renié et a incroyablement souffert dans le don de Son Fils pour nous?

Jean 3:16 Car Dieu a tant aimé le monde qu`il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu`il ait la vie éternelle.

Jésus donne aux disciples l’assurance que l’amour de Dieu leur sera acquis dans tous leurs besoins, dans toutes leurs faiblesses. Il n’y a pas un soupir, pas une douleur, pas un chagrin qui ne trouve un écho dans le cœur du Père. {JC 347.2}

Les souffrances du Christ sont l'expression de la grande souffrance qui trouve sa source dans le cœur de Dieu. J'avoue que je suis submergé de chagrin quand je pense à notre précieux Père. Quand je pense à toutes ses souffrances pour un monde qui le méprise, je ressens un profond sentiment d'admiration et d'amour pour Lui. L'amour de Dieu me contraint et je m'abandonne pleinement à sa puissance magnétique; la puissance du vrai amour.

Je prie pour que vous puissiez voir comment la croix change le cœur des hommes; une révélation de l'altruisme et continuellement atteindre chaque homme et chaque femme. Un retour quotidien et une humiliation et pourtant, Père et Fils se nient, endurent la honte et continuent de faire appel, de plaider et d'atteindre la toute dernière possibilité.

Quand nous savons que chaque péché fait tant de souffrances à notre Seigneur Jésus, nous nous tournons vers Lui et embrassons Son amour altruiste, et lorsque nous sommes humiliés et calomniés, nous manifesterons Son Esprit et ne frapperons pas, ne deviendrons pas pleins d'auto-apitoiement et se détourner de dégoût et de frustration.

Quand je regarde la croix dans cette lumière, je sens ma condition pécheresse. Il commence à me venir à l'esprit l'étendue de mon problème avec moi-même. L'éclat de Son renoncement à soi-même brille une lumière brillante dans ma condition égoïste et ma volonté commence à évoluer vers une décision de changement. Je désire être comme mon Sauveur, je désire être libre d'auto-apitoiement et d'auto-protection; Je désire aimer comme Il aime et dans ma reconnaissance de son exhumation ponctuelle de Son sang, je m'accroche à l'assurance que mes péchés sont pardonnés et que j'ai reçu de Son Esprit. Alléluia!

Romains 8:1 Il n`y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ.