Maranatha Media
Publié Fév 05, 2023
Téléchargements 252

Autres langues

عربى English Deutsch 國語 Русский

On reconnaît généralement que Jésus est le Fils de Dieu, mais seulement un Fils métaphoriquesymbolique, ou un Fils qui joue le rôle du fils pour nous, les enfants des hommes, et rend compréhensible le plan du salut par un jeu de rôle des trois personnes de la Divinité. Mais une interprétation littérale du terme « Fils unique engendré de Dieu » tel un Fils réel et véritable, né ou engendré par le Père est souvent considérée comme une hérésie et condamnée.

Pourquoi ne pouvons-nous pas permettre à Jésus-Christ d’être vraiment le Fils engendré de Dieu, qui doit Son existence à Son Père ? Il ne peut alors pas être Dieu, nous pensons que l’un exclut l’autre. Un Dieu a toujours toutes choses de Ses propres ressources. Il n’a rien reçu de qui que ce soit. Il a l’omnipotence, l’omniprésence et une existence éternelle, toutes choses Lui viennent de Lui-même. Toutes choses sont inhérentes et il en a toujours été ainsi. C’est notre idée d’un Dieu, et tout ce qui n’y correspond pas est considéré comme inférieur et perçu comme d’un niveau plus bas, et ne permet pas à un être d’être appelé « Dieu » - du moins pas à nos yeux. C’est pourquoi, il nous faut toujours et à tout prix imposer une signification symbolique, métaphorique ou temporelle du mot « fils ».

Si nous parvenons à nous libérer de ce mauvais modèle consistant à penser que Dieu ne peut qu’être une personne ayant toutes choses d’elle-même (un principe qui n’est nulle part présenté dans la Bible), nous pouvons alors reconnaître ce que la Parole de Dieu enseigne clairement, c’est-à-dire que Jésus est vraiment le Fils de Dieu et a reçu toutes Ses qualités divines du Père par HÉRÉDITÉ.

Cela nous permet de Le reconnaître comme le vrai Fils de Dieu, tout en maintenant Sa divinité entière et en acceptant le témoignage du Père qui dit :

Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le. (Marc 9 : 7)