Maranatha Media

Brochures

Amour originel

Si nous adorons un Dieu qui nous aime à cause de nos
qualités inhérentes, nous ferons de même. Nous devenons ce
que nous contemplons. Pourtant, si nous adorons un Fils qui
a tout reçu et se repose dans l’assurance du doux amour
Agapé de Son Père, nous pouvons être transformés à l’image
de cet amour et aimer comme Dieu aime Son Fils.
Notre Dieu est Agapé et il n’y a point en Lui d’Éros.

Anges destructeurs

​Que faire face à des déclarations comme celles-ci ?

Les anges, aux ordres de Dieu, sont tout-puissants ; en une certaine occasion, commandés par le Christ, ils avaient fait mourir cent quatre-vingt-cinq mille hommes de l’armée assyrienne. {JC 702}

L’ange même qui, des parvis célestes, était venu au secours de Pierre fut le messager de la colère de Dieu et de son jugement pour Hérode. Il avait frappé Pierre pour l’éveiller de son sommeil, mais ce fut d’une tout autre main qu’il frappa le roi vicieux ; il bafoua son orgueil en lui infligeant le châtiment du Tout-Puissant. Hérode expira après une terrible agonie, sous le jugement réprobateur de Dieu. {CP 134.2}

Avoir de l'égard pour Colossiens

Certains passages de la Bible occupent une position pivot pour comprendre comment et quand il nous faut nous rencontrer pour adorer Dieu.

L’église chrétienne croit presque universellement que Colossiens 2 : 16,17 offre une preuve très claire que Paul a dégagé l’église de l’observation du Sabbat, des nouvelles lunes et des jours de fêtes.

Christ et sa justice

Un excellent livret qui nous parle de Christ et Sa justice.

Construire sur le Rocher

Une étude fort intéressante sur la vérité au sujet de Dieu. Initialement traduite par notre sœur Géraldine, elle nous a immédiatement convaincue de la vérité et de l'importance de ce message.

Croix examinée et Croix rencontrée

Pourquoi la Croix était-elle requise et qui l'a demandée ?

Pourquoi la Croix était-elle nécessaire au salut ?

Pourquoi la colère de Dieu a-t-elle été satisfaite par la mort de Son Fils ?

Quelle est la justice de Dieu et est-elle différente de notre justice ?

Pourquoi Jésus s'est-Il comparé Lui-même au serpent d'airain ?

Qu'est-ce que le Sanctuaire Israélite nous dit sur la Croix ?

De l'universalisme

De l’universalisme

La foi dans cette vie est-elle nécessaire pour entrer dans la vie éternelle ?

Dieu est amour, alors, d’une manière ou d’une autre, Il va faire que tous les hommes entrent dans la vie éternelle.

Telle est la croyance sous-jacente de tout type d’universalisme. Mais qu’enseigne la Bible ? Le but de ce livret est de répondre à cette question ainsi qu’à d’autres telles que :

Y a-t-il une distinction entre ce qui arrive aux croyants et aux incroyants à la fin des temps ? Y a-t-il des rachetés et des perdus ?

Quelle est la place de la foi et du libre arbitre dans l’universalisme ?

Quel est l’opposé de la vie éternelle ?

Y aura-t-il une quelconque anihilation ?

Vaincre le péché a-t-il de l’importance ?

Comme l’universalisme s’harmonise-t-il avec la prédication de l’Évangile ? Avec le livre de Vie ? Avec la 2nde mort ? Avec être à l’intérieur ou à l’extérieur de la Nouvelle Jérusalem ?

L’universalisme encourage-t-il l’homme à l’action ou à l’inaction ?

Que signifie Jean 3 : 16 ?

Dieu a-t-il tué Jésus

Tout ce que vous pensiez savoir sur l’Évangile est sur le point d'être bouleversé !

La théorie de la substitution pénale est la manière la plus populaire d’expliquer l’Évangile dans les cercles chrétiens. Elle enseigne que « Dieu n’est pas disposé ou capable de pardonner simplement le péché sans d’abord exiger une satisfaction pour celui-ci » (Wikipedia).

Pour résoudre ce problème, un site chrétien populaire appelé gotquestions.org explique : « Le sacrifice de Jésus sur la croix remplace la punition que nous devrions subir pour nos péchés. En conséquence, la justice de Dieu est satisfaite et ceux qui acceptent le Christ peuvent être pardonnés et réconciliés avec Dieu ».

Un autre théologien célèbre, John MacArthur, ajoute : « La réalité de la mort vicariale et substitutive du Christ en notre faveur est au cœur de l’Évangile selon Dieu... Nous devons toutefois nous rappeler que ce n’est pas le péché qui a tué Jésus, mais Dieu. La mort du serviteur souffrant n’était rien d’autre qu’une punition administrée par Dieu pour les péchés commis par d’autres. C’est ce que nous entendons lorsque nous parlons d’expiation par substitution pénale... Il a pleinement satisfait la justice et a effacé nos péchés pour toujours par la mort de son Fils. »

Et Jon Bloom de desiringgod.org écrit : « Jésus était avant tout l’objet de la colère de son Père — la colère la plus juste, la plus équitable et la plus terrible qui soit. »

Mais est-ce vraiment l’évangile du royaume que Jésus est venu démontrer ? Jésus est-Il vraiment venu satisfaire la justice et la colère de Dieu pour nous éviter d’être tués par notre Père céleste ? Avons-nous été dupés par Satan et par d’autres pour faire porter la culpabilité du meurtre de Jésus à Dieu afin de supprimer notre propre colère et notre inimitié (hostilité) envers Dieu, de nous libérer de notre propre conscience coupable et de satisfaire notre propre sens de la justice ?

Est-ce vraiment si étrange ?

On reconnaît généralement que Jésus est le Fils de Dieu, mais seulement un Fils métaphoriquesymbolique, ou un Fils qui joue le rôle du fils pour nous, les enfants des hommes, et rend compréhensible le plan du salut par un jeu de rôle des trois personnes de la Divinité. Mais une interprétation littérale du terme « Fils unique engendré de Dieu » tel un Fils réel et véritable, né ou engendré par le Père est souvent considérée comme une hérésie et condamnée.

Pourquoi ne pouvons-nous pas permettre à Jésus-Christ d’être vraiment le Fils engendré de Dieu, qui doit Son existence à Son Père ? Il ne peut alors pas être Dieu, nous pensons que l’un exclut l’autre. Un Dieu a toujours toutes choses de Ses propres ressources. Il n’a rien reçu de qui que ce soit. Il a l’omnipotence, l’omniprésence et une existence éternelle, toutes choses Lui viennent de Lui-même. Toutes choses sont inhérentes et il en a toujours été ainsi. C’est notre idée d’un Dieu, et tout ce qui n’y correspond pas est considéré comme inférieur et perçu comme d’un niveau plus bas, et ne permet pas à un être d’être appelé « Dieu » - du moins pas à nos yeux. C’est pourquoi, il nous faut toujours et à tout prix imposer une signification symbolique, métaphorique ou temporelle du mot « fils ».

Si nous parvenons à nous libérer de ce mauvais modèle consistant à penser que Dieu ne peut qu’être une personne ayant toutes choses d’elle-même (un principe qui n’est nulle part présenté dans la Bible), nous pouvons alors reconnaître ce que la Parole de Dieu enseigne clairement, c’est-à-dire que Jésus est vraiment le Fils de Dieu et a reçu toutes Ses qualités divines du Père par HÉRÉDITÉ.

Cela nous permet de Le reconnaître comme le vrai Fils de Dieu, tout en maintenant Sa divinité entière et en acceptant le témoignage du Père qui dit :

Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le. (Marc 9 : 7)

Heure du début du Sabbat

Au cœur des Dix Commandements nous sommes invités à nous souvenir du jour du Sabbat pour le sanctifier. Quel est exactement le jour du Sabbat et à quel moment commence-t-il et finit-il ? 

Jean 17, notre Credo

Une étude, verset par verset de Jean 17

Justice naturelle et expiation

Le massacre des Amalécites, notamment des femmes et des enfants, est l’un des passages bibliques les plus difficiles à expliquer. Pourquoi un tel ordre a-t-il été donné au nom de Dieu ?

La domination de la terre

Toute la nature elle-même, courbée sous la malédiction du péché, allait être pour l’homme un continuel témoin des résultats de sa rébellion contre Dieu. Quand Dieu avait créé l’homme, il l’avait fait dominer sur la terre et sur toutes les créatures vivantes. Aussi longtemps qu’Adam demeura fidèle au ciel, la nature entière lui demeura soumise. Mais lorsqu’il se fut rebellé contre la loi divine, il trouva les créatures inférieures révoltées contre son autorité. C’est ainsi que, dans sa grande miséricorde, Dieu voulait montrer aux hommes le caractère sacré de sa loi, et les amener par leur propre expérience, à voir à quel danger l’on s’expose lorsqu’on en néglige la moindre partie. – Patriarches et Prophètes p. 54 (Edition de Bâle)

La fin des injustes - jugement final par le feu

Pour ceux qui croient en Dieu, il est presque universellement admis que la seule façon de mettre fin au péché est de stopper net les méchants en faisant descendre du cœur de Dieu un torrent de fureur pour brûler les injustes et les faire disparaître.

On pense souvent que les injustes ne vont pas simplement s’autodétruire et que si Dieu est un Dieu de justice, il punira les transgresseurs et les récompensera pour leur mal selon leurs actes en les mettant directement dans les flammes et en les brûlant vivants Lui-même. Un Dieu aimant ferait-il cela à Ses enfants ? Brûleriez-vous vos enfants rebelles vivants dans les flammes et les regarderiez-vous hurler à l’agonie ?

« Ceux qui rejettent la miséricorde si librement offerte seront amenés à connaître la valeur de ce qu’ils auront méprisés. Ils ressentiront l’agonie que Christ a endurée sur la croix pour acheter la rédemption de tous ceux qui voulaient la recevoir. Ils réaliseront alors ce qu’ils ont perdu – la vie éternelle et un héritage immortel. » (Review and Herald 4 Septembre 1883)

Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, c’est de nos douleurs qu’il s’est chargé ; et nous l’avons considéré comme puni, frappé de Dieu et humilié. Esaïe 53 : 4

La Fontaine du Sabbat

Les Paroles que le Père a prononcées pour Son Fils
lors de Son baptême font écho à la bénédiction qu’Il a
déversée sur Lui le premier Sabbat de la Création.
Chaque jour le Fils faisait les délices de Son Père et se
réjouissait en Sa présence. Le Sabbat, le Père souffla
sur Son Fils et le Fils fut rafraîchi dans l’amour de Son
Père. Ce lien intime entre le Père et le Fils fut placé de
façon permanente sur le Sabbat et chaque Sabbat le
Père souffle Son repos rafraîchissant sur Son Fils et
sur ceux qui acceptent Son Fils.

La ligne de séparation cérémonielle dans l’histoire Adventiste

L'histoire Adventiste est pleine de lutte et de debat au sujet du commencement et de la fin de l'Ancienne Alliance avec toutes ses ceremonies  et ses rituels. Comme toutes les autres eglises Protestantes d'ou elle est sortie, l'eglise Adventiste a accepte depuis longtemps la notion predominante que tout ce qui est ancien et Juif s'est arrete ala  mort de Jesus. Pour tousles autres Protestants, cela inclut aussi le Sabbat du septieme jour.11 n'en est pas ainsi, dirent les Adventistes apres s'etre convertis au quatrieme Commandement. La Loi Morale est permanente ; la Loi de Mo"ise a ete clouee a la croix. Mais qu'en est-il de la dime, des liqueurs fortes et des viandes impures ?      Bientot une liste toujours croissante des statuts Mosa"iques furent deplaces de l'autre cote de la ligne de separation. Puis vint 1888. Les implications etaient indeniables. Quelque chose devait avoir lieu. Les lignes de
bataille ont ete tracees, et le reste... eh bien, le reste, c'est de l'histoire.

La mission de Christ pour le monde

Le Christ a exalté le caractère de Dieu, en lui attribuant la louange et le mérite de toute la raison d’être de sa mission sur la terre : de rendre les hommes droits par la révélation de Dieu. En Christ furent présentés devant les hommes la grâce paternelle et les perfections incomparables du Père. Dans sa prière juste avant sa crucifixion, il a déclaré : « J’ai manifesté ton nom. » « J’ai achevé l’œuvre que tu m’as donnée à faire. » Lorsque l’objet de sa mission fut atteint – la révélation de Dieu au monde – le Fils de Dieu annonça que son œuvre était accomplie, et que le caractère du Père avait été révélé aux hommes. (ST 20 janvier 1890, par. 9)

La sagesse de Dieu

Celui qui a le Fils a la vie. Pourquoi ? Parce que dans le Fils de Dieu bat le coeur pur d’un Fils obéissant à Son Père. Il fait toujours ce qui est agréable au Père. Il a également Sa bénédiction et Sa profonde affection. Le coeur du Fils repose parfaitement dans l’amour de Son Père.

Le Cri de Sodome et Gomorrhe

La destruction de Sodome et Gomorrhe est l’une des histoires bibliques clés utilisées pour montrer que Dieu détruit ceux qui persistent à lui résister. Le feu du ciel est compris comme la colère divine déversée sur ces misérables pécheurs qui avaient une vie tellement épouvantable et une si mauvaise influence sur le monde…

Mais que signifient donc ces paroles de l’Apocalypse à propos de Sodome ?

Cette histoire est importante, car elle donne un exemple de ce qui arrivera à la fin des 1000 ans, car Sodome a connu le châtiment du feu éternel.

Le destructeur

Quel était le destructeur des premiers-nés en Égypte ?

Exode 12 : 23 Quand l’Éternel passera pour frapper l’Égypte, et verra le sang sur le linteau et sur les deux poteaux, l’Éternel passera par-dessus la porte, et il ne permettra pas au destructeur d’entrer dans vos maisons pour frapper.

Le Ministère de la Mort

Pourquoi Jésus a-t-il dit à Pierre de ranger son épée mais a dit aux Lévites de traverser le camp et de tuer par l’épee ceux qui refusaient de se repentir?

Exo 32:26-28 Moïse se tint debout à la porte du camp et dit : Ceux qui sont pour le SEIGNEUR, à moi ! Tous les fils de Lévi se rassemblèrent autour de lui. (27) Il leur dit : Ainsi parle le SEIGNEUR, le Dieu d'Israël : Que chacun de vous mette son épée au côté ; passez et repassez dans le camp, d'une porte à l'autre, et tuez, qui son frère, qui son ami, qui son parent ! (28) Les fils de Lévi firent ce que Moïse avait dit : ce jour-là, il tomba environ trois mille hommes parmi le peuple.

Le modèle divin de la vie

Il y a trois cents ans, Sir Isaac Newton a découvert les lois universelles de l'univers physique, et les principes liant les planètes et les étoiles, les présentant dans son oeuvre monumentale Principia. Ce livret explore le modèle divin des relations humaines et le secret de la vie amenant prospérité et bénédiction.

Le Mouvement du septième mois

De tous les grands mouvements religieux qui se produisirent depuis les jours des apôtres, aucun n’a été plus exempt des imperfections humaines et des tromperies de Satan que celui de l’automne de 1844. Même à présent, après bien des années, tous ceux qui ont pris part à ce mouvement et sont restés fermes dans la vérité, sentent encore la sainte influence de cette œuvre bénie et témoignent qu’elle était de Dieu. La Grande Controverse, p. 294.

Alors que je priais au culte de famille, le Saint-Esprit reposa sur moi, et il me semblait m’élever de plus en plus au-dessus de ce monde de ténèbres. Je me détournai pour voir mes frères adventistes restés en ce bas monde, mais je ne pus les découvrir. Une voix me dit alors : « Regarde encore, mais un peu plus haut. » Je levai les yeux, et je vis un sentier abrupt et étroit, bien au-dessus de ce monde. C’est là que les Adventistes s’avançaient vers la sainte cité. Derrière eux, au début du sentier, il y avait une brillante lumière, que l’ange me dit être le Cri de Minuit. Cette lumière éclairait le sentier dans toute sa longueur pour que leurs pieds se s’achoppent pas. Jésus marchait en tête pour les guider ; et tant qu’ils fixaient les regards sur lui, ils étaient en sécurité. Premiers Écrits, p. 14.

Le Saint-Esprit - le Consolateur

Le don du Saint-Esprit est le don le plus précieux qui apporte la paix de Dieu à nos âmes. Dans ses efforts pour nous empêcher de recevoir ce don, Satan a créé de nombreux débats parmi les chrétiens concernant l’identité du Saint-Esprit. L’esprit de débat n’est pas en harmonie avec l’Esprit de Dieu et suggère que ces débatteurs n’ont pas l’Esprit de Jésus.

Cette compilation de citations de l’Esprit de prophétie est destinée à une étude personnelle et non à gagner des débats. Que chacun se laisse convaincre dans le calme et la douceur de la conviction de l’Esprit.

Puissiez-vous être bénis dans votre lecture et trouver la joie dans le don gratuit du Saint-Esprit.

 

Le serpent révélé dans la conquête de Canaan

Comment pouvons-nous concilier Israël massacrant les Cananéens par l’épée avec les paroles du Christ ?

[…] tous ceux qui prendront l’épée périront par l’épée.

Non seulement les hommes, mais aussi les femmes et les enfants :

Nous prîmes alors toutes ses villes, et nous les dévouâmes par interdit, hommes, femmes et petits enfants, sans en laisser échapper un seul. Deutéronome 2:34

Le véritable cri de minuit

« De tous les grands mouvements religieux qui se produisirent depuis les jours des apôtres, aucun n’a été plus exempt des imperfections humaines et des tromperies de Satan que celui de l’automne de 1844. Même à présent, après bien des années, tous ceux qui ont pris part à ce mouvement et sont restés fermes dans la vérité, sentent encore la sainte influence de cette œuvre bénie et témoignent qu’elle était de Dieu. » Grande Controverse illustrée p. 294 

« Alors que je priais au culte de famille, le Saint-Esprit reposa sur moi, et il me semblait m’élever de plus en plus au-dessus de ce monde de ténèbres. Je me détournai pour voir mes frères adventistes restés en ce bas monde, mais je ne pus les découvrir. Une voix me dit alors : « Regarde encore, mais un peu plus haut. » Je levai les yeux, et je vis un sentier abrupt et étroit, bien au-dessus de ce monde. C’est là que les adventistes s’avançaient vers la sainte cité. Derrière eux, au début du sentier, il y avait une brillante lumière, que l’ange me dit être le cri de minuit. Cette lumière éclairait le sentier dans toute sa longueur pour que leurs pieds ne s’achoppent pas. » Premiers Écrits, p. 14

Les armes de destruction d'Ezechiel 9

L'Eternel lui dit : passe au milieu de la ville, au milieu de Jérusalem, et fais une marque sur le front des hommes qui soupirent et qui gémissement à cause de toutes les abominations qui s'y commettent. Ezechiel 9:4

Les fêtes de l'Eternel

Voici une étude sur le sujet des fêtes de l'Eternel, réalisée par notre amie et sœur en Christ, Salimatou. Ses recherches dans différentes sources sont compilées dans ce livret, dont la lecture, nous en sommes assurés, vous sera en bénédiction. 
 

L’œuvre étrange de Dieu

Car l’Éternel se lèvera comme à la montagne de Peratsim, Il s’irritera comme dans la vallée de Gabaon, pour faire son œuvre, son œuvre étrange, pour exécuter son travail, son travail inouï. Esaïe 28 : 21

Quel est cet acte étrange que Dieu accomplit ? Beaucoup disent qu’il s’agit d’un acte inhabituel de Dieu, purifiant l’univers du péché. Arrive-t-il que Dieu ne soit pas dans Son caractère ?

Modèle des jugements de Dieu

La plupart des chrétiens ont des idées bien arrêtées au sujet de la colère et des jugements de Dieu, Ses châtiments, Sa vengeance et Ses corrections. Ils croient qu’ils représentent une action active de la part de Dieu qui, perdant patience à un moment donné, punit et élimine les transgresseurs de Sa loi en instruisant Ses anges de faire du mal, de tourmenter et tuer les êtes humains et en utilisant les forces de la nature d’une manière destructrice afin d’atteindre Son but de destruction de l’apostat. Mais comment se fait-il que ces personnes
arrivent à cette conclusion ?

Pain vivant du ciel

Le système sacrificiel avec ses sacrifices d’animaux, ses offrandes de pain et ses libations dirige les regards vers la grâce vivifiante de Jésus au travers de Son oeuvre sur la croix et de Sa médiation pour nous dans le ciel.

La question se pose quant à la signification de toutes ces masses, toutes ces mesures de farine et d’huile, et de ces quantités d’animaux sacrifiés. Si tous ces événements étaient simplement des types de la mort de Jésus il y a 2000 ans, pourquoi donc ces animaux et ces offrandes variaient-ils à chaque rencontre religieuse ? Qu’est-ce que cela signifie ?

Plan pour la bénédiction

Christ est l’image du Dieu invisible, et par Christ toutes choses furent créées. (Col. 1 : 15-16)

Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. (Jean 14 : 6)

Pourquoi Dieu le Père a-t-Il créé toutes choses par l’intermédiaire de Christ, Son Fils ? Pourquoi Dieu a-t-Il un Fils ? Pourquoi devons-nous passer par le Fils pour atteindre le Père ? Les réponses à ces questions sont au cœur de la science du salut.

Si nous pouvons comprendre la relation de Dieu avec Son Fils unique engendré, ainsi que leur relation avec le reste de l’univers, nous disposons d’une clé pour comprendre la création elle-même et tout ce qu’elle contient. Car tout a été créé selon le modèle Père-Fils, et dans cette relation se trouve le modèle d’amour de toutes les relations.

Pourquoi Christ a-t-il dû mourir

La réponse à cette question détermine si une personne comprend la justice par la foi. Dieu a-t-Il exigé que la Croix paie pour nos péchés ? Sa justice l’exigeait-elle ?

Il est clair que l’idée d’une propitiation ou d’un sacrifice indique qu’il y a une colère à apaiser. Mais notez bien que c’est nous qui exigeons le sacrifice, et non Dieu. E.J. Waggoner, The Justice of Mercy (La justice de la miséricorde), Present Truth UK 30 août 1894

Waggoner expose la puissance de la petite corne de Daniel 8, issue du paganisme et introduite dans le christianisme lorsqu’il dit :

Nous avons laissé la question de la réconciliation là où les Écritures l’ont placée ; et bien qu’elles aient beaucoup à dire sur la nécessité pour l’homme d’être réconcilié avec Dieu, elles ne font jamais allusion à la nécessité pour Dieu d’être réconcilié avec l’homme. Prétendre qu’une telle chose soit nécessaire, c’est porter une grave accusation contre le caractère de Dieu. Cette idée a été introduite dans l’Église chrétienne par la papauté, qui l’a elle-même tirée du paganisme, dans lequel la seule idée de Dieu était celle d’un être dont la colère devait être apaisée par un sacrifice. E.J. Waggoner, Present Truth UK, 21 septembre 1893

Dans ce livret sont présentés trois articles d’E.J. Waggoner datant de 1893 et 1894 et montrant les fondements bibliques du christianisme pour vous donner une véritable compréhension de la justification par la foi.

Qu'à dit Ellen White au sujet des fêtes de l'Eternel ?

Ellen White dit des choses très intéressantes au sujet des jours de fêtes de l'Eternel. Prenez le temps de lire cet article dans lequel sont compilés des textes de l’Esprit de Prophétie, et décidez pour vous-mêmes ce que cela signifie.

Rébellion de Koré

Qui a englouti Koré, Dathan et Abiram dans le séjour des morts ?

Nombres 16:31-33 : Comme il achevait de prononcer toutes ces paroles, la terre qui était sous eux se fendit.  (32) La terre ouvrit sa bouche, et les engloutit, eux et leurs maisons, avec tous les gens de Koré et tous leurs biens. (33) Ils descendirent vivants dans le séjour des morts, eux et tout ce qui leur appartenait ; la terre les recouvrit, et ils disparurent au milieu de l’assemblée.

Rejeter les lunettes d’Augustin au sujet des Alliances Pour recevoir la pluie de l’arrière-saison

A la naissance de l’Adventisme, après que ses fondements aient été posés, une partie des matériaux utilisés pour construire sur la
fondation était le bois et la paille de la fausse théologie des alliances d’Augustin. Utilisant ces fausses lunettes, le mouvement Adventiste a construit un mur autour de deux textes bibliques clés trouvés dans Galates 3 : 19-24 et Colossiens 2 : 16, 17, empêchant l’évangile
d’accomplir son oeuvre parfaite dans l’âme humaine.

Restez fidèles aux Repères et construisez sur la Plateforme

Le mouvement Adventiste a été construit sur le fondement d'Apocalypse 14:12 comme ceux qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus. Ce livret, basé sur ce fondement, révèle le lien vers une compréhension de la justice de Christ manifestée en obéissance à tous les commandements de Dieu.

Sacrificateur pour toujours

Le sacerdoce du Christ a commencé dès que l’homme a péché. Il a été fait prêtre selon l’ordre de Melchisédek. …Satan pensait que le Seigneur avait abandonné son emprise sur l’homme, mais l’Etoile de l’Espoir a éclairé l’avenir sombre et lugubre dans l’évangile prêché en Eden. Ms 43b-1891 (4 juillet 1891) par. 5

L’Evangile éternel est d’éternité et vient au monde entier en ces derniers jours. L’Evangile a été prêché au couple en Eden, au monde antédiluvien par Noé, un prédicateur de justice, et à la postérité d’Abraham, Isaac et Jacob, les enfants d’Israël. Jésus les a portés sur son sein « tous les jours d’autrefois » et les a sauvés par l’intercession éternelle de Son sang, Lui, l’Agneau de Dieu immolé depuis la fondation du monde.

Pasteur Ebens explique les alliances à la lumière de la prêtrise Melchisédekienne du Christ, qui a « commencé dès que l’homme a péché. »