Télécharger le livre
Auteur: Adrian Ebens
Publié: Déc 24, 2019
Écrit: Déc 24, 2019
Téléchargements: 15

Other Languages

български език Čeština English Deutsch Español

Certains passages de la Bible occupent une position pivot pour comprendre comment et quand il nous faut nous rencontrer pour adorer Dieu.

L’église chrétienne croit presque universellement que Colossiens 2 : 16,17 offre une preuve très claire que Paul a dégagé l’église de l’observation du Sabbat, des nouvelles lunes et des jours de fêtes.

Les Adventistes du septième jour, réalisant la bénédiction sacrée et la responsabilité du Sabbat ont divisé la loi entre les Dix Commandements et la Loi de Moïse, retirant le Sabbat de sa prise en compte dans ce passage de Colossiens. Le grand problème est que le mot Grec pour Sabbat utilisé dans ce passage est exactement le même que le mot pour Sabbat du septième jour ou un Sabbat en relation avec une semaine de sept jours. Les Adventistes doivent plaider pour un verset contre 68 autres versets qui dirigent les regards vers le Sabbat. Si, dans ce texte, c’est bien du Sabbat qu’on parle, il est inclus dans la liste des nouvelles lunes et des jours de fêtes, considérés comme l’ombre des choses à venir et, de ce fait, ne faisant pas partie de l’expérience du culte chrétien.

Dans ce livret, nous explorons le contexte de la situation d’Église de Colosses, l’utilisation des mots ajoutés par les traducteurs de la Bible et la traduction du mot Grec meros qui masque la véritable intention de l’effort de Paul pour vaincre les conseils des chrétiens proto-gnostiques. Puisse ce livret offrir de l’aide pour avoir égard à l’intention réelle de l’apôtre Paul dans ce passage.